Jeux de glaces

 

Du néant l’attraction chose voluptueuse
M’a capté dans ses lacs par un étranglement
Et me tourmente en vain la mer tumultueuse
De cette vérité dont le miroir te ment
Avec elle en plongeant dans ses yeux de tueuse
Et conduit jusqu’au bord ténu d’éclatement
D’une impulsion gravie la cime impétueuse

Variante

Du néant l’attraction chose voluptueuse
M’a capté dans ses lacs par un étranglement
Et me tourmente en vain la mer tumultueuse
Avec elle en plongeant dans ses yeux de tueuse
Et conduit jusqu’au bord ténu d’éclatement
D’une impulsion gravie la cime impétueuse
À cette vérité dont le miroir te ment

Cet article a été publié dans Upoèmes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s