Archives mensuelles : novembre 2014

Parce que Mallarmé

Calme globe là-haut, la nuit la plus obscure Ne cherche aucun éveil, nul chant de blanc satin Lune blafarde encore au versant du matin Une sandale enfuie, oubliée de Mercure Rapide comme un trait, au messager latin Du phare le … Lire la suite

Publié dans Upoèmes | Tagué | Laisser un commentaire