De la lecture

Je lis.

Je lis tout le temps.

Je lis le matin, le midi et le soir, le jour et la nuit, la semaine et le dimanche, les jours fériés aussi, au printemps, en été, en automne et en hiver.

Je lis chez moi et dehors.

corot-148231-small

 

Je lis dans le métro, dans l’autobus, dans le train, en avion et en voiture (bon, pas quand c’est moi qui conduis, quand même).

Je lis en mangeant, si personne ne partage mon repas. Je lis au lit bien sûr et presque en dormant. Je lis en lisant.

Je lis des livres, des magazines, des journaux, des revues,  des almanachs, des fascicules, des brochures, des plaquettes, des manuels, des encyclopédies. Je lis des textes en ligne à l’écran et j’en imprime d’autres pour les lire plus à l’aise. Je lis les notices explicatives des produits de beauté et des produits d’entretien (mais pas les manuels de l’utilisateur de mes diverses machines…) Je lis dans la joie et dans l’affliction, dans la solitude et dans la foule, avec un but précis ou pour le seul plaisir de lire.

J’ai toujours lu, d’aussi longtemps que je me souvienne. Je ne me rappelle pas avoir appris à lire. J’espère que je lirai toujours. De deux choses terribles qui pourraient m’arriver, l’une serait de ne plus pouvoir lire, l’autre de ne plus en avoir envie.

(Texte écrit en 2005 mais j’y souscris toujours)

(Corot, Liseuse couronnée de fleurs, 1845)

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s