Encore une histoire d’enfant trouvé

« Le onze juin 1780 a été baptisé sous condition par nous soussignés un garçon qui nous a été présenté par Françoise Coutant femme Guitton lequel enfant a été trouvé le sept du courant par Charles Thibaudier jardinier et Philippe Gillon laboureur de Saint-Martin dans les parterres du château de Hautefeuille ayant un petit billet attaché au cou avec cette inscription baptisé : il parait au rapport de plusieurs personnes qui ont vu ledit enfant qu’il doit avoir environ deux mois ses parrain et marraine ont été le Sr Pierre Durand valet de chambre tapissier de Mr le comte d’Hautefeuille et Colombe Chevalier domestique qui lui ont imposé le nom de Pierre Robert, tous ont signé excepté la marraine qui a déclaré ne savoir requise.
(signatures) Durand, Thibaudier, Gillon, Arnaud curé. »

Ce texte provient du registre BMS de Malicorne (Yonne), années 1767-1781, page 102. Le terme « baptisé » est souligné dans le registre. On se souvient que « sous condition » signifie « sous condition que l’enfant n’ait pas déjà été baptisé ». Cela laisse entendre que le curé de Malicorne n’a pas considéré le billet accroché au cou de l’enfant comme digne de foi.
On donnait souvent aux enfants trouvés un prénom comme nom de famille – ici Robert puisque Pierre est le prénom donné par le parrain.

Cet article a été publié dans Généalogies. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s