Le puzzle invisible

J’écris ce livre comme je ferais un puzzle. J’ai commencé par les pièces du contour, les plus faciles à identifier. Maintenant j’essaie d’assembler les pièces de l’intérieur. J’en prends une et je la tiens à la main longuement, cherchant où elle pourrait s’intégrer. Je la tourne et la retourne dans tous les sens. Parfois je la pose et je vois tout de suite que cela colle bien. Ou au contraire que ça ne va pas et je la retire, j’essaie de la poser ailleurs ou bien je la remets dans le tas des pièces inconnues. Quelquefois une particularité de forme ou de couleur m’induit en erreur, me conduit vers un rapprochement qui ne mène nulle part. Le travail est d’autant plus difficile que, contrairement à ce qui se passe avec les puzzles, je n’ai pas d’image modèle à suivre pour me guider. C’est l’assemblage de chaque pièce avec la suivante qui dessine plus ou moins clairement une structure globale.

Publicités
Cet article a été publié dans A propos. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s